Les origines

Le Husky Sibérien est, comme son nom l’indique, issue de Sibérie. Le peuple des Chukchis élevèrent les huskies pour des besoins adaptés à leur mode de vie.

Ils cherchaient à obtenir des chiens rapides éprouvant un véritable plaisir à tirer un traîneau pour les aider dans leurs déplacements. Néanmoins, ils souhaitaient également un bon chien de famille, docile avec les enfants du village.

Les chiens ne possédant pas ses caractéristiques n’étaient pas garder au sein du peuple. Ils étaient pour la plus-part éliminé. Les Chukchis sélectionnaient les reproducteurs et leurs futurs compagnons avec beaucoup d’attention et de soins.

Par exemple : Il faut savoir que les Chukches éliminaient systématiquement les chiots aux yeux bleus et les husky ayant une robe blanches. A savoir qu’aujourd’hui, les yeux bleus sont maintenant dans le standard de la race. Malheureusement, certains éleveurs perpétuent leurs lignées aux yeux bleus dans un simple but commercial avec peu de sélection.

Il est important de souligné que dans notre élevage, nous ne cherchons pas à produire de huskies aux yeux bleus ni pour une couleur spécifique.

Les Chukchis avec cette sélection, finirent par obtenir : la race du Husky de Sibérie, de taille moyenne, au sous-poil fourni, rapides et robustes.


Vers 1837, avec la ruée vers l’Or les huskies furent découverts par les Américains. Les chercheurs d’Or apprirent rapidement à se déplacer sur des traîneaux tirés par des chiens. Les chercheurs ont cherché à se divertir … voilà que commencèrent les courses de traîneau.

L’année suivante, un attelage de husky sibérien était sur la ligne de départ. Ces chiens de tailles moyens était la risé de la course. William Goosak, Musher, acheté 9 chiens aux Chukchis. La meute du vainqueur habituelle Scooty Allan arrive le premier, mais à la surprise de tous, suivit de très près ( 3ème position) par l’attelage des Sibériens Huskies surnommés « rats sibériens ».
A l’arrivée, les chiens étaient encore en forme et voulaient repartir. Tous le monde fût impressionné par la performance.

Après plusieurs courses réalisés avec des Husky, avec des classements remarquables, plus personnes ne ria de ses attelages de Sibérien.

C’est en 1925, que le Husky fût parler le plus de lui. Tous le monde connaît l’histoire de l’épidémie de Nome en Alaska. Monsieur Seppala et son attelage de sibérien husky arrivèrent à temps pour apporter le sérum. Les chiens ont été accueilli en Héros, puisque de nombreuses vies furent sauvé de la diphtérie.

Un monument est aujourd’hui, érigé dans le Parc de Central Park. Malheureusement, le Nom de Balto est ressortie de cette histoire comme chien de tête vainqueur de cette course folle au sérum. Aujourd’hui, la vérité a été rétablie sur le chien de tête « Togo ».

Cette course au Sérum est à l’origine d’une des plus grandes courses au monde de chien de traîneau : L’ Iditarode.

C’est seulement en 1930 que l’American Kennel  Club reconnaît officiellement la race de Siberian Husky sur son territoire.

Dans les années 1970, le Husky de Sibérie fût importés en France. En une décennies, la population du Husky en France grimpe à 25000 individus. Avec sa beauté, son allure sauvage, son aspect proche du loup, le husky est devenue une victime de sa popularité et de sa beauté avec des adoption de masse et ainsi des abandons importants ont suivis.

L’élevage intensif s’est développé pour répondre à la demande des consommateurs. Cette élevage intensif sans sélection a malheureusement nui à la qualité de la race du sibérien husky, que ce soit sur le plan physique et comportemental.

Les premiers inscriptions au LOF ont eu lieu en 1973. Le club du Sibérien Husky France est né en 1990.

Derniers articles
En vous inscrivant vous acceptez les conditions d'utilisation.